Storyline Chapitre 10.3

TheSentinel
Sentinel 10.3 - Pendhust-Amaranth a encore des ennuis!

Chapitre 10.3.1

L’enquête des Cyphérites et du Mérovingien sur Ouroboros
Des opératives mérovingiens ont kidnappés un ingénieur réseau de la compagnie Ouroboros, pour le livrer à des exiles dans le but de l’interroger sur la façon d’accéder aux données sécurisées de l’entreprise. Pendant l’opération, les opératives ont remarqué un Cypherites les espionnant.

Niobé à dirigé un petit groupe d’opératives Zionistes jusqu’au château du Mérovingien, à la recherché d’indices sur ce qu’il rechercherait à propos d’Ouroboros. Pendant ce temps, d’autres opératives avaient pour mission de distraire l’attention des mérovingiens en attaquant les forces de sécurité en dehors du club Hell : la bataille à vite prit de l’ampleur suite à une attaque surprise par des opératives Cypherites. Niobé et son équipe ont été repérés et chassés du château par l’un des Twin accompagné de puissants gardes, mais après qu’ils n’eurent confisqué quelques données.


Des opératives Cypherites déguisés se sont infiltrés autour d’Ouroboros, essayant de récupérer un échantillon de données d’Oligarch. Durant leurs recherché, ils croisèrent des exiles mérovingiens, qui semblaient avoir le même but. Les Cyphérites ont vaincu les Exilés ainsi que les forces de sécurité d’Ouroboros suffisamment vite pour extraire un peu de l’étrange code.

Des opératives mérovingiens ont transmit des données à l’Effectuator dans Ashencourte, d’où des forces EPN les attendaient. L’échange s’est finalement bien effectué, bien que des EPN aient récupérés des données qui auraient été cachés pas loin.

Le Mérovingien, agacé par les interventions Cyphérites, a traqué le leader des Cyphérites, Cryptos, et l’a menacé en cas de nouvelle perturbation. Cryptos aurait alors répondu qu’il a pour devoir de récupérer des données d’Oligarch dans le but d’avancer ses recherches sur une contre-mesure contre les codes utilisés par les Intrus.

Les EPN s’intéressent à Oligarch

Les EPN ont utilisés divers données glanées, incluant un schéma capturé dans un serveur Machine, afin de décrypter le fichier qu’ils ont trouvé dans un terminal laissé dans un tunnel de maintenance près de Old Zion. L’analyse a révélée que le fichier contenait une carte topographique de la zone restreinte établie par les Machines loin au nord-ouest de la cille des Machines (la même région où le Mérovingien à récemment envoyé le Général et ses Sentinelles). Au vu de cette coïncidence, Shimada a affirmé qu’il est temps pour les EPN d’aller voir eux-mêmes dans cette zone.

Chapitre 10.3.2

L’affaire Wright Research contre Pendhurst-Amaranth
Les Zionistes n’ont trouvé personne d’autres que des gardes hostiles dans le complexe de Wright Research que Mauser aurait braqué il y a plusieurs semaines. Plus tard, la présidente de Pendhurst-Amaranth, Brenda Utley, a contacté Zion pour leurs révéler que la Wright Research aurait menacé de poursuivre en justice son entreprise. Wright aurait présumé que Mauser serait entré par effraction dans les locaux de la Wright sous l’ordre de Pendhurst-Amaranth. Ses soupsons seraient basés sur le lien entre Mauser et Zion ; puis sur celui entre Zion et Pendhurst-Amaranth datant de l’affaire contre les Unlimits.

Les Zionistes ont aidé Brenda Utley lors d’une médiation avec ses avocats, afin de tenter de trouver une solution au conflit entre la Wright et Pendhurst-Amarant. Utley ainsi que les Zionistes ont maintenu leurs position, affirmant qu’ils n’ont rien à voir avec Mauser. Mais le représentant de la Wright Research a affirmé que Wright avait des informations prouvant le contraire, et qu’ils continueraient leurs revendications.


Le Mérovingien tente de percer les protections d’Ouroboros
Les Cyphérites ont contacté les Machines pour confirmer un raide des Mérovingiens contre l’Ouroboros Corporation, afin de tenter de retrouver des informations sur l’Intruder. Les Machines ont put localiser les forces du Mérovingien en train d’attaquer un bureau d’Ouroboros, puis les ont repoussés tout en prenant garde de ne pas faire de mal aux gardes de l’entreprise présents sur le site. L’agent Gray a noté que Ouroboros n’aurait pas informé les autorités des attaques du Mérovingiens.

Des opératives Mérovingiens ont kidnappés un ingénieur réseau d’Ouroboros, obtenant ainsi une liste de mots de passes. Alors qu’ils tentèrent d’utiliser les mots de passes pour infiltrer les systèmes d’Ouroboros, ils sont tombés sur une forte résistance de la part des Machines.


Les Machines ont peur d’Ouroboros ; derrière la compagnie se cacherait les Oligarches.
Des opératives machines ont enquêté sur la disparition d’une unité de la SWAT ayant rencontré et pourchassé les Twins dans Downtown, jusqu’à un complexe de l’Ouroboros d’où les Twins attaquèrent les gardes. Les opératives Machines ont rejoint le combat contre les Twins qui abandonnèrent vite la bataille. Les opératives présents ont alors été rappelés par l’agent Gray, affirmant qu’il est très important que les Machines n’engagent pas le combat contre les forces de sécurité d’Ouroboros. Une alerte pourrait être transmise dans le Réel jusqu’à la vrai puissance cachée derrière Ouroboros : les Oligarches.


Flood accompagnés d’opératives déguisés en agents ont tenté d’abusé de leurs autorité fédérale pour entrer dans un laboratoire d’Ouroboros, dans le but de confisquer quelques données. Ils furent surpris lorsque les gardes d’Ouroboros leurs notifièrent que la juridiction fédérale n’était pas applicable aux complexes de la compagnie. Une bataille fit suite alors pendant laquelle les opératives éliminèrent les gardes. Plus tard, Flood a fait remarqué que l’autorité des Machines n’avait visiblement aucun poids lorsqu’il s’agit d’Ouroboros.

Chapitre 10.3.3

Les Machines ne veulent pas de vagues.
Les Machines ont affirmé qu’elles savaient qu’Ouroboros n’est qu’une façade pour les Oligarches, un groupe contenant les deux puissant Intrus, Halborn et Carlyne, qui ont récemment cause tant de problèmes dans la Matrice avec leurs codes. L’agent Gray a souligné que des problèmes avec Ouroboros pourraient provoquer une alerte de sécurité et attirer l’attention des Oligarches sur la Matrice, laissant craindre de nouvelles vagues d’attaques de codes des Oligarches dans la Simulation.
Pour éviter cela, des opératives machines ont tenté de mettre en place un mouchard dans le réseau d’Ouroboros afin de rediriger toutes les communications envoyées dans le Réel, mais ont eu à abandonner le projet lorsque des puissants programmes Overrides apparurent, supprimant les programmes de communication.

L’attaque de Mauser contre Ouroboros.
Brenda Utley a mit Zion en contacte avec un informateur d’Ouroboros, qui, après avoir parlé avec un garde de la sécurité d’Ouroboros, a découvert qu’un incident à eu lieu dans l’entreprise quatre semaines plus tôt, période correspondant à la dernière activité connue de Mauser dans la Matrice. Il s’agirait d’une tentative de hack venant d’Internet qui aurait endommagé le firewall de l’entreprise. Zion a réussit a faire main basse sur les logs du firewall qui aurait montré que les données transférées à l’intérieur et à l’extérieur du réseau de l’entreprise pendant l’attaque utilisaient un schéma de cryptage ressemblant à celui utilisé par Danielle Wright lorsqu’elle a redéfinit le code du programme des pilules rouges. Cela pourrait suggérer que Mauser serait derrière cette attaque, et qu’il aurait utilisé quelques technologies volées à Wright afin de hacker Ouroboros.
Brenda Utley a aide des opératives zioniste à retrouver le nom d’un ingénieur réseau d’Ouroboros, Sheldon Brewer, affirmant pouvoir leur fournir une carte virtuelle du réseau interne de la compagnie. Zion a l’espoir d’utiliser les informations de Brewer pour repérer des terminaux d’Ouroboros qui auraient été impactés par l’attaque du firewall de Mauser.



Les Mérovingiens s’acharnent sur Ouroboros
Des opératives mérovingiens, armés de mots de passes dérobés, ont continué leur exploration du réseau Ouroboros. Ils ont toutefois rencontré une forte résistance de la part des Machines et de gardes d’Ouroboros, mais un flagrant manque de coordination entre ces deux forces a donné un avantage aux mérovingiens.
Des opératives Mérovingiens, cherchant à se changer les idées de leur cible prioritaire, Ouroboros, vinrent en aide au leader de gang Seven en créant un gigantesque scandale dans les bureaux de Wright Research, d’où ils dérobèrent aussi des mots de passes. Utilisant les codes, les opératives accédèrent dans le quartier général de la Wright Research, ruinant les serveurs et déposant des programmes malveillants fabriqués de sorte à ressembler à ceux de Pendhurst-Amaranth, actuel rival de l’entreprise.

Il faut sauver l’économie de la Matrice!
Des opératives machines ont localisé puis éliminé un hacker exile, C0wb0y, qui, selon l’Agent Gray, générerait en masse de la monnaie civile dans la Simulation en si grande quantité que cela pourrait déstabiliser l’économie de la Matrice. Des opératives ont alors travaillé avec Vogt pour retrouver et confisquer l’ensemble des fonds hackés par C0wb0y.

Chapitre 10.3.4

La carte du réseau est implémentée dans un cerveau
Zion a constaté que Sheldon Brewer, l'employé de l’Ouroboros avec la carte du réseau informatique de la société, était un technicien sans prétentions avec les informations sur le réseau implantées physiquement dans son corps, tel une unité de mémoire vivant dans un pod. Cette découverte rend la récupération de ces données difficile, mais un programme ‘pilule rouge’ et la coordination d’un vaisseau a surmonté la difficulté.
Sheldon Brewer a été repéré près d’un immeuble de Richland, désorienté et trébuchant. Brewer ne semblait pas savoir ce qu’il faisait là et s’inquiétais d’être en retard au travail, bien qu’il ne se souvenait plus de la localisation de son bureau. Un garde de la société Ouroboros est alors apparut, écartant les opératives Machines, pour ramener Brewer chez lui.
Des opératives EPN, avec l’aide de la carte du réseau récupéré par Zion, ont localisés le serveur de sécurité de l’Ouroboros contenant des enregistrements des activités du réseau de la compagnie datant de l’incident attribué à Mauser plusieurs semaines plus tôt. Après une interruption par des forces de sécurités, les opératives ont put récupérer des logs de l’incident ainsi que les adresses réseau des ordinateurs qui auraient été la cible du hacker.

Wright Research a des preuves
La Wright Research a affirmé son intention de continuer ses actions juridiques contre la Pendhurst-Amaranth, déclarant qu’ils auraient en leur possession un enregistrement vidéo d’une caméra de sécurité montrant Mauser s’introduire dans un de leurs complexes, ainsi que d’autres informations démontrant ses liens avec Zion, et les relations proches entres Zion et Pendhurst-Amaranth. Des opératives machines ont délivré une assignation à comparaître à la présidente de Pendhurst-Amaranth, Brenda Utley, lui demandant de se rendre devant une cour fédérale afin de répondre à des questions d’état sur cette affaire.

Le réseau de l’Ouroboros presque infiltré par les mérovingiens
Des opératives Merovingiens se sont heurtés à un problème énigmatique dans leurs tentatives d’infiltrer le réseau d’Ouroboros : une connexion était manquante entre deux sections du réseau. Des tentatives d’étude et de localisation de la connexion manquante ont échoués alors que même l’Effectuator s’est montré impuissant face au problème. Après avoir décidé de remettre la résolution de cette énigme à plus tard, les opératives se sont mit à fouiner le reste du réseau, dénichant de données financières.

Les Machines tentent d’intimider de Brenda Utley
Les Machines se sont aides d’opératives pour questionner Brenda Utley sur les relations qu’aurait son entreprise avec Mauser et Zion. La présidente de PA submergée de questions ne s’est pas laissé intimider. L’agent Pace, avec l’aide d’un opérative, a reprit les devant, en avertissant Ms. Utley que si son entreprise continuait toute association avec Zion, elle se verrait convoqué pour une audition fédérale.

Chapitre 10.3.5

Seraph bloque l’enquête
En utilisant des adresses réseaux récupérés depuis des logs de l’incident de l’Ouroboros attribué à Mauser, des opératives Zionistes ont localisé des données sur un ordinateur de l’Ouroboros faisant référence à ce qui semblerait être une position sur la surface de la Terre, ainsi que des informations sur des lignes d’alimentation et des connexion réseaux. Soudainement, l’écran de l’ordinateur s’est éteint et Seraph est apparut dans la pièce, demandant à Zion de mettre fin à leur enquête. Niobé n’a pas été ravie de cette interruption, mais a admit qu’elle a toujours eu raison de croire en Seraph.
Les Machines ont mit sur écoute les transmissions des forces de sécurité de l’Ouroboros afin de mieux localiser et arrêter les intrusions mérovingiennes. Les opératives ont ainsi put trouver des traces de violents affrontements, ainsi que de nombreux programmes Decelators. Toutes transmissions et activités ont ensuite été coupées au même moment où des opératives ont découvert Seraph, les avertissant que leurs recherches devraient cesser.

Le Mérovingien possède le Programme d’Interface Biologique
Des opératives mérovingiens ont surmontés de nombreuses difficultés, parfois avec une surprenante facilité, et sont finalement tombés sut un terminal protégé par plusieurs programmes Override et par les forces de sécurité de l’Ouroboros. Un puissant firewall protégeait le terminal, mais le contourner n’a pas prit plus de temps que prévu, ce qui permit à l’opérative triomphant de récupérer et remettre au Mérovingien le fameux Programme d’Interface Biologique tant désiré par Halborn.

Les pilules modifiées par les Cypherites
Le Kid accompagné d’opératives EPN ont combattu des Cypherites qui avaient tendus une embuscade à un transport de pilules rouges. Les opératives ont put facilement prendre le dessus su le leader des Cypherites, Satiate, et ont récupérés une partie des pilules rouges. Le Kid a toutefois trouvé des preuves montrant que les pilules auraient été modifiées, et qu’un programme inconnu aurait remplacé le programme connu.

Dame White prend du bon temps au club Haus
Après une longue journée de travail concernant son mari (Mr. Black), le Mérovingien et l’Ouroboros Corporation, Dame White s’est rendue au Club Haus pour prendre du bon temps, accompagnée de son silencieux garde du corps, Ebony. Dame White y aurait rencontré des opératives en pleins combats, amusée de voir toute l’énergie gaspillée par les opératives.

Les Cyphérites détruisent des pilules rouges
Veil et des opératives Cypherites ont mit en place un raid pour investir un entrepôt de Camon utilisé par Zion pour stocker des pilules rouges. Les Cyphérites en surnombre ont facilement vaincu les Zionistes présents dans le bâtiment et ont mit le feu aux containers, mais ont dû s’arrêter pour secourir des ouvriers bluepills qui se trouvaient par hasard dans e bâtiment, tout en essuyant une contre-attaque Zioniste.

Rose fait des emplettes
Le plus jeune membre de la puissante famille d’exilés Spectrum, le contacte de Southard Rose, a fait de nombreux achats après avoir hacké le portail d’accès au Marketplace d’une hardline de Uriah. Les opératives présents l’ont aidé en lui donnant des conseils sur la mode.

Beirn s’inquiète pour l’avenir
Dissimulé dans le coin de Mara, Beirn a médité sur ce qu’il pourrait se passer maintenant que le Mérovingien possède le programme d’interface biologique. L’ancien Unlimit s’est montré inquiet envers la réaction des puissants Intrus qui pourraient provoquer des changements déplaisants dans la Matrice.

Une expédition EPN se prépare
Le Kid a contacté plusieurs opératives pour les informer de la mise en place d’une expédition EPN ayant pour destination la zone restreinte par les Machines dans le Réel, et les a aide à combattre les attaques d’opératives hostiles.

 

Chapitre precedent: 10.2 | Chapitre suivant: 11.1

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de The Matrix Online ?

56 aiment, 16 pas.
Note moyenne : (74 évaluations | 6 critiques)
5,5 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de The Matrix Online
(11 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu