Chapitre 0 - The Matrix Reloaded

Une nuit agitée

Cela fait 6 mois que Neo a prit conscience de son destin, prit consience du fait qu'il est l'Élu. Selon Morpheus, la prophétie devrait bientôt s'accomplir, et Zion, devra bientôt être libéré.
Cependant, la Matrice a lancé une ultime attaque, 250 000 sentinelles sont en train de creuser depuis la surface juqu'au centre de la Terre, ayant trouvé un accès à Zion, afin de la détruire.
Depuis quelques temps, Neo ne trouve plus le sommeil, il fait toujours le même cauchemar; Trinity se bat contre un agent, tombe d'un immeuble et se fait tirer dessus... est-ce qu'elle meurt? Il ne le voit pas, se réveillant toujours avant de le découvrir.
Elle est très préoccupée du mal être de l'homme qu'elle aime, sans comprendre ce qui lui arrive mais, elle sait qu'il attend un signe de l'Oracle, perdu, ne sachant pas quoi faire pour accomplir son destin.

Alors qu'ils en parlent dans la cuisine du Nebuchadnezzar, Link, le nouvel opérateur, les prévient qu'il est temps pour eux de se rendre dans la Matrice, où se tient une réunion au sommet, de tous les commandants de la flotte de Zion, afin de riposter à l'attaque des machines.
Sur place, le capitaine Niobe informe les autres que le relevé topographique de l'Osiris se révèlait exact; il y a bien 250 000 sentinelles qui creusent et elles seront aux portes de la cité de Zion d'ici 72 heures.
Personne ne parvient à croire au nombre, si important, hormis Morpheus, qui pense que les machines ont calculé la probabilité du nombre exact d'habitants de Zion, réservant une sentinelle pour chacun d'entre eux, 250 000 humains, 250 000 machines.
Aucune stratégie n'a encore été crée, et Morpheus appelle à la désobéissance, alors que le commandant de la flotte, Lock, a demandé à tous les capitaines de ramener leurs vaisseaux expressement à Zion afin de travailler une riposte en ayant toute l'armée disponible. Il demande à ce que l'un des vaisseaux reste dans la zone de transmission avec la Matrice, afin de savoir si l'Oracle prendra enfin contact afin d'éclairer Neo sur la manière de mener son destin.
Ce dernier sent une présence, et quitte la réunion précipitamment. En effet, à l'étage, un homme demande au gardien de remettre un présent à Neo. Cet homme, Smith dit que Neo l'a "libéré".
Lorsque Neo arrive, Smith est déjà parti, mais il prend le présent qui se révèle être l'oreillette des agents, et ne semble pas étonné.
Il demande ensuite aux gardiens d'aller en bas dire d'abréger la réunion, sentant la présence d'agents à proximité. En effet, trois agents arrivent et tentent d'éliminer Neo, sans le moindre succès, lui les écrasant en moins de quelques secondes. Finalement, il s'envole, faisant onduler les murs sur son passage.
Smith attend son départ pour se rendre sur les lieux, avec, un autre Smith, faisant croire qu'il prépare vraisemblablement quelque chose et que tout ceci était destiné à éloigner Neo...
En voiture, Morpheus demande à Link pour quelle raison Neo a voulu abréger la réunion, et Link vente les mérites de Neo face à l'attaque des agents. Trinity s'inquiète qu'il ne les ai pas rejoint et Link se contente de répondre "il joue encore à Superman".
Ce qu'il fait, survolant la ville, avant de se rendre dans l'appartement vide et sombre de l'Oracle, se demandant où elle se trouve...

La dernière cité de l'humanité

Peu après, le Nebuchadnezzar amorce son entrée à Zion, ville d'acier et de roche, protégée par un programme semblable au programme de chargement des rebelles, et auquel sont branchés plusieurs hommes et femmes qui débloquent le système afin de permettre aux énormes portes de Zion de s'ouvrir sans encombre. Un homme tient en joue d'éventuelles machines, aux commande d'une immense mitraillette à squellette à l'apparence humaine.

Lorsque Neo, Trinity, Morpheus et Link descendent du vaisseau, les adjoints du commandant Lock les attendent. Morpheus pense qu'il va se faire mettre aux arrêts après avoir désobéis à Lock et laissé un vaisseau pour les transmissions. Mais en réalité, Lock semble vouloir lui demander conseil. Cela étonne Morpheus, qui apparement, ne l'apprécie pas.
Lorsque Neo en demande la raison à Trinity, elle lui apprend qu'ils ont en commun, une femme, le capitaine Niobe; ancien amour de Morpheus désormais maîtresse de Lock.
Aussitôt, ils sont rejoints par un gamin, hurlant le nom de Neo. Ce dernier et Trinity semblent blasés; c'est le Kid. Un jeune garçon que Neo a libéré de la Matrice quelques temps auparavant et, qui lui voue un véritable culte, voulant même s'engager sur le Nebuchadnezzar pour être avec lui. Pendant qu'il parle, Neo, Trinity et Link continuent leur chemin, l'écoutant à peine, afin de rejoindre leurs appartements. Ils prennent l'ascenseur, et, Link, conscient que Neo et Trinity ont besoin de passer du temps seuls, tire le Kid vers l'extérieur afin de leur laisser de l'intimité.
A peine les portes refermées sur eux, Neo et Trinity se jettent dans les bras l'un de l'autre sans retenue, avec une furieuse envie d'exprimer leur amour, s'embrassant avec passion. Neo demande à Trinity combien de temps libre ils peuvent espérer avoir et sa réponse le réjouit grandement, 24, peut-être 36 heures...
"Dire qu'on peut vivre et mourir sans entendre une aussi bonne nouvelle."
Mais, cette intimité prend vite fin, lorsque les portes de l'ascenseur s'ouvrent sur des dizaines de personnes, demandant à Neo de protéger leurs familles, lui offrant des présents, le vénérant tel l'Élu qu'il est, totalement géné par la situation cela dit.
Trinity comprend qu'elle doit le laisser avec eux, mais il proteste, lui disant que si eux ont besoin de lui, lui c'est d'elle dont il a besoin. Mais, elle lui assure qu'ils ont le temps...

Au même moment, dans le bureau de Lock, Morpheus se fait rappeler à l'ordre à propos du vaisseau et de sa désobéissance perpétuelle. Lock ne semble pas savoir comment sauver Zion, et, la confiance apparente de Morpheus le gène, ce dernier lui assurant que la prophétie va s'accomplir, que Neo va les sauver. Chose que Lock ne veut pas croire semble-t-il... puis entre un homme d'un certain âge, le conseiller Hamman, qui apprend aux deux hommes que le peuple de Zion commence à souponner ce qui se passe, avec le retour de tous les vaisseaux, et qu'il prévoit de faire un discours le soir même afin de les rassurer.
Alors que Lock demande de la discrétion quant aux véritables enjeux de ce qui se produit, Morpheus lui prône la vérité, certain que le peuple comprendra qu'ils vaincront cette armée de machines. Le conseiler Hamman semble apprécier fortement Morpheus, et croire à la prophétie...



La chaleur du centre de la Terre

Le soir, le Kid court jusqu'à la caverne où sont réunis tous les habitants de Zion; le conseiller Hamman est en train de parler.
Il désigne Morpheus pour terminer la prière qui entre en étant acclamé par toute la population; il fait comme il l'avait dit au préalable, il avoue que les sentinelles sont en route pour Zion mais grâce à son charisme et sa force de persuasion, il parvient à rassurer les habitants, se faisant applaudir, acclammer avec liesse, tel un prophète.
Là, la musique commence à être jouée et les gens commencent à bouger dans un mouvement commun, telle une marée humaine dans l'argile boueuse du sol. Niobe rejoint Morpheus qui est en train de se faire féliciter par le capitaine Soren pour son discours; elle se souvient du talent de danseur de Morpheus, qui, l'invite quand Lock arrive... "Certaines choses ne changent jamais. D'autres changent."
Neo lui, est entouré de plusieurs personnes avec lequelles il discute, semble-t-il ennuyé; mais il voit Trinity arriver, vétue d'une jupe et d'un haut transparents, très légers. Il s'excuse auprès de tous et la rejoint rapidement, l'embrassant avec empressement. Elle lui a manqué... beaucoup manqué.
Sachant tout le monde dans la caverne, ils pensent pouvoir enfin profiter du peu d'intimité qu'ils ont depuis leur arrivée, et s'en vont ensemble.
La foule de Zion évolue, suivant le rythme, les corps dégagent une chaleur intense et deviennent une masse informe, la musique les emportant. Comme sont emportés Neo et Trinity, en train de faire l'amour dans un endroit indescriptiblement romantique, suivant eux aussi le rythme de la musique, se laissant aller avec leur désir et leur amour qui les transcendent.
A mesure que le rythme de la musique accélère, la foule se fond, ne faisant qu'un avec le son, comme Neo et Trinity ne font qu'un...
Puis, soudain, l'expression qu'affiche Trinity au sommet de l'extase, rappelle à Neo la mine qu'elle affichait dans son cauchemar; une expression impossible à décrire, la surprise, l'abandon...il ne sait pas, mais cela l'effraie et Trinity voudrait comprendre... il se contente de lui dire qu'il ne veut pas la perdre. Elle lui répond que ça n'arrivera jamais, parce qu'il sent son coeur au plus profond de lui, leurs âmes ne font qu'un comme leurs corps à cet instant.
Il vient se serrer contre elle, dans un plan magnifique.
Là, Morpheus, face à ses propres appartements, regarde les lumières de Zion s'éteindre, souhaitant une bonne nuit à cette cité qu'il chérie tant.

Un lien entre ennemis

Dans la Matrice, deux rebelles sautent à l'intérieur d'un local en détruisant le toit de verre, parlant d'un possible agent à leur poursuite, quelque chose qu'ils n'avaient jamais vu... le téléphone les reconduisant vers le monde réel sonne, le premier d'entre eux le prend, mais avant que le second n'ai pu le rejoindre, "l'agent" en question surgit, c'est Smith. Là, sans crier gare, il plonge la main dans le torse du rebelle, qui se transforme bientôt en un autre Smith qui... prend le téléphone, et s'infiltre dans le monde réel.
Neo se réveille... effrayé, angoissé par ce nouveau rêve qui vient de le hanter, il se lève, laissant derrière lui, une Trinity paisiblement endormie contre son épaule jusqu'ici. Il sort de leur appartement sans bruit, regardant la ville endormie elle aussi... tentant de chasser ses peurs... quand il est rejoint par le conseiller Hamman, vraisemblablement lui aussi victime d'insomnies. Ils commencent à discuter ensemble, débattant des raisons pour lequelles ils ne sont pas couchés... le conseiller rétorque qu'après avoir dormi les 11 premières années de sa vie, il tient à rattraper le temps perdu et demande ensuite à Neo s'il n'a jamais visité le niveau de l'équipement de la cité; l'invitant à s'y promener avec lui, dans le calme de la nuit. Ils s'y rendent ensemble et Neo comprend qu'il ne l'a pas ammené là par hasard... il voulait lui faire comprendre quelque chose en lui montrant toutes ces énormes machines... ces machines, qui assurent la survie de Zion alors que des hommes assuraient au même instant, avec la Matrice, la survie d'autres machines qui tentent de les tuer.
Neo répond à cette remarque en disant que les machines qui alimentent Zion ne les contrôlent pas, mais que eux, les contrôlent... que s'ils veulent, ils peuvent toutes les débrancher. Mais Hamman lance, "Mais que ferions nous pour notre eau, notre lumière, notre air?"... son point étant que les machines et les hommes semblent avoir inéluctablement besoin les uns des autres pour survivre.
Puis Hamman confie à Neo qu'il y a une quantité de chose dans la vie qu'il ne parvient pas à saisir, par exemple, les machines face à eux; il sait à quoi elles servent, mais il ne sait pas comment... et Neo, il ne sait, ni comment, et surtout ni pourquoi, il a le don d'accomplir ce qu'il accomplit dans la Matrice... et il espère que cette raison sera découverte à temps pour les sauver tous.

Retour à la bataille

Le lendemain matin, on tambourine à une porte, Trinity ouvre. Plusieurs hommes sont postés face à elle, dont Ballard, il veut voir Neo. Elle ouvre davantage la porte et Neo sort d'une autre pièce. Ballard lui tend une disquette, lui déclarant que l'Oracle veut le voir.
Là, Neo regarde Trinity en lui disant qu'il est temps pour eux de rejoindre le Nebuchadnezzar.
Chez Link et Zee, le branle bas de combat est le même, et il ne semble pas être au goût de cette dernière, qui ne désire pas voir son compagnon la quitter aussi vite et prendre des risques alors qu'une guerre sans merci se prépare au coeur de Zion. Il la rassure, lui disant qu'il doit assurer son travail sur le Nebuchadnezzar, comme il l'avait promit à Dozer. Et qu'il croit en Neo, et en la prophétie... elle lui fait alors promettre de porter un porte bonheur, afin de lui revenir en vie. Plus tard, dans un coin sombre, un homme s'ouvre la paume de la main à deux reprises, c'est Bane; l'homme que Smith avait infiltré pour pénétrer Zion. Non, ce n'était pas qu'un rêve de Neo, il était bien là, à se mutiler afin de ressentir des émotions humaines qui lui étaient alors inconnues. Lorsqu'il aperçoit l'équipage du Nebuchadnezzar passer devant lui, sa haine pour Neo le pousse à les suivre sans un bruit, près à l'attaquer par surprise. Mais pour une fois, c'est le Kid qui sauvera la vie de l'Élu, en criant son nom encore... Bane découvert, se contente de donner une poignée de main à Neo, en lui souhaitant bonne chance. Neo le remercie, quand le Kid arrive, en courant, lui remettant un cadeau de l'un des orphelins, disant, qu'il comprendra de quoi il s'agit... une cuillère.

Neo la regarde avec un sourire, ne saisissant pas toute la portée de ce cadeau, mais, en comprenant le sens principal... c'est destiné à le prevenir de quelque chose.
A bord du Nebuchadnezzar, Neo est prêt à partir. Penchée au dessus de lui, Trinity l'embrasse tendrement, lui demandant de faire attention à lui, puis le branche à la Matrice.
Nous le retrouvons dans ce qui semble être le quartier chinois, marchant au milieu de la foule. Il entre ensuite dans un salon de thé désert, où seul se trouve un homme assis en tailleur, au fond de la pièce, en train de boire une tasse de thé. Lorsque Neo l'apostrophe, il ne lui répond pas immédiatemment, puis fini par se présenter; il se nomme Seraphin.
Il lui demande s'il désire voir l'Oracle. Lorsque Neo répond oui, Seraphin s'excuse et l'attaque. Là commence alors un combat d'une extrême rapidité de mouvements, à l'allure d'une danse chorégraphiée à la perfection. Seraphin semble avoir le dessus au début, face à la surprise de Neo, mais ce dernier fini par reprendre le contrôle de la situation.

Là, Seraphin s'arrête, lui révélant que cela n'était qu'un test destiné à confirmer qu'il était bien l'Élu. Neo rétorque qu'il suffisait de lui demander pour obtenir cette réponse, mais Seraphin répond que le seul moyen de connaître quelqu'un, c'est de l'affronter.
Puis, il lui demande de le suivre, et sort un trousseau de clé de sa manche, ouvrant la porte par laquelle Neo était entré. Mais, là, ce n'est plus la rue pleine de monde que Neo venait de quitter, mais un couloir blanc semblant ne pas avoir de fin, et dans lequelle se trouvait une multitude de portes vertes.
Sur le Nebuchadnezzar, Trinity, Link et Morpheus, perdent sa trace, surpris par ce changement soudain dans le code.
Dans le couloir, Neo demande à Seraphin ce qu'est cet endroit, il lui répond qu'il s'agit d'une sorte de niveau secret de la Matrice, et que chaque porte mène vers un endroit différent, un niveau différent, grâce à des serrures contenant des codes spécifiques. Il en ouvre une, qui débouche sur une cour d'immeuble. Il voit une femme au loin, assise sur un banc, nourissant quelques oiseaux.
Ce que Seraphin est... destiné à protéger. L'Oracle.

Amie ou ennemie?

Toujours de dos, elle invite Neo à la rejoindre, et admire sa nouvelle prestance. Elle lui demande ensuite s'il désire s'asseoir suivant la façon dont s'était déroulé leur dernier entretien. Il décline l'invitation, puis après reflexion, s'assied finalement, disant qu'il en avait en réalité envie. Elle sourit, sachant cela à l'avance...
Puis là, sachant à l'avance ce qu'il va lui demander, elle le devance "Je propose d'enfoncer les portes ouvertes" dit-elle; il lui demande donc ce qui semble être une évidence, elle n'est pas un être humain, mais un programme, tout comme Seraphin...
Peut-être est-elle même ici dans le but de contrôler l'avancée du combat des rebelles pour le compte du système... dans ce cas, comment lui accorder la moindre confiance? Elle peut mentir comme dire la vérité; aider comme piéger... et comme elle le dit si bien, "Là, tu es dans le pétrin", parce qu'il n'y a aucun moyen de le savoir... c'est un choix que Neo doit faire seul.
Là, l'Oracle lui propose un bonbon, qui ressemble fortement à une certaine pilule... avant de le prendre, Neo lui demande si elle sait déjà qu'il a choisit de le prendre; elle acquiese, non sans cynisme, et Neo réalise que le choix est alors illusoire puisqu'il est déjà fait... là, elle lui répond que le principe de ce choix est avant tout de le comprendre, puisqu'il est fait, et qu'il n'est initialement pas là pour le faire.
Lorsqu'il lui demande ensuite pour quelle raison elle se trouve dans la Matrice, elle lui annonce que tout le monde a un rôle à jouer dans le grand "tout", elle y comprit. Et que son rôle conscerne le futur, un rôle qu'elle ne peut remplir qu'avec l'aide de Neo.
La valse des questions continue, il lui demande ensuite si des programmes semblables à elle existent, elle s'empresse de répondre non. Expliquant, que des quanttité de programmes ont été crées pour rendre la Matrice si vraie, pour les oiseaux, les arbres, le vent, le soleil, la nuit... et que lorsque ces programmes font leur travail, ils sont invisibles. Mais lorsqu'il commencent à ne plus respecter leur application, ils deviennent des anomalies du système, et sont visibles de tous. Ils forment les mythes du monde urbain comme les fantômes, les vampires ou les loup-garous, s'exilant dans les niveaux cachés de la Matrice pour survivre, errant sans plus respecter le système, plutôt que de rejoindre le programme principal afin d'être effacés, ou recyclés en des programmes nouveaux, plus utiles; la source.
Là, l'Oracle demande à Neo s'il a vu la source dans ses rêves; une porte faite de lumière, là où aboutit le destin de l'Élu.
Neo acquiese et répond que lorsqu'il la franchit, il voit Trinity tomber, blessée, et qu'il se réveille avant de savoir si elle survie ou non.
L'Oracle lui révèle alors qu'il peut désormais lui aussi observer les évènements en dehors du temps. Mais il ne saisit pas pourquoi il ne parvient pas à voir ce qui arrive finalement à Trinity, l'Oracle lui répondant qu'il ne peut pas voir par delà les choix qu'il ne peut pas comprendre. Ce qui sous entend qu'il a déjà fait ce choix... celui de sauver ou non la vie de la femme qu'il aime et qu'il doit désormais le comprendre.
Mais il ne veut pas, il ne veut pas être celui qui décide de la vie ou de la mort, et surtout pas de celle de Trinity. Alors l'Oracle lui répond qu'il est l'Élu, et que ce choix doit être fait. Que s'il ne le fait pas Zion tombera...
Il semble qu'elle cherche à le pousser dans une voie... lui tendant ensuite un papier en rétorquant que sa seule chance de sauver Zion réside dans l'espoir de trouver le maître des clés, qui saura le guider jusqu'à la source. C'est un programme ancien, qui a été fait prisonnier par un programme plus ancien encore et puissant; le Mérovingien. Il doit le rencontrer pour lui faire libérer le maître, chose qui ne sera pas aisée... le Mérovingien n'étant pas prêt à renoncer à ce que le maître des clés lui apporte.
Là, Seraphin rejoint l'Oracle, soucieux, lui demandant de partir. Cette dernière demande à Neo d'être à l'heure au rendez-vous fixé avec le Mérovingien pour que tout se déroule pour le mieux, puis elle s'en va.
Aussitôt la porte donnant sur le couloir refermée, Neo sent une présence derrière lui... oui, un homme entre dans la cour de l'immeuble, Smith...

Connection du bien et du mal

Il s'approche de Neo comme d'un vieil ami, lui demandant s'il est étonné de le revoir. Neo stoïque, répond non, avant de lui faire face.
Puis Smith parle d'une connection entre eux, survenue depuis que Neo a détruit son code principal en s'infiltrant en lui. Il pense qu'une partie de Neo s'est copiée en lui par écrasement, il ne se l'explique pas, mais il sait que cela l'a libéré; cela l'a même humanisé...
Sur le Nebuchadnezzar, c'est la consternation, Smith est toujours là, et, son code ne semble plus être celui d'un agent.
Non, comme il le révèle à Neo, il n'est plus un agent, il fait désormais parti des programmes exilés, qui se cachent dans les niveaux cachés de la Matrice comme celui où ils se trouvent à cet instant.

Mais cette humanisation et cet exil semblent avoir rendu Smith plus amer, plus haineux envers les hommes qu'il ne l'était autrefois, plus cynique aussi. Et lorsqu'il argumente son discours d'humour noir, plusieurs Smith le rejoignent; là ils parlent tous de but... d'un but que lui et Neo auraient en commun, un but dont Smith aurait été détourné par Neo après sa destruction...
ce but est on peut le supposer, la destruction de la Matrice... Smith disant à Neo qu'ils ne sont pas face à face parce qu'ils sont libérés, mais parce qu'ils sont toujours prisonniers du système. Là, plusieurs Smith empoignent Neo et Smith plonge sa main dans la poitrine de Neo comme il l'avait déjà fait auparavant avec Bane. Mais Neo réussi à l'extraire avant de finir comme le malheureux Bane. Sur le Nebuchadnezzar, les trois compagnons de Neo ne parviennent pas à voir ce qu'il lui arrive, le code étant encrypté d'une manière étrange.
Puis là commence un combat houleux entre l'Élu et les Smith, qu'il évite et attaque avec une rapidité et une fluidité sans précédent, jouant avec eux comme à un jeu de quille; d'autres Smith arrivent par dizaines, et bientôt, même s'il parvient à les affronter, le nombre devient trop important pour Neo, qui doit se résoudre à quitter les lieux, s'envolant après avoir éjecté de son dos la quasi totalité des Smith, lui murmurant à l'oreille un énigmatique "C'est inévitable".
De retour à bord du Nebuchadnezzar, tous sont inquièts de la nouvelle force de leur ennemi et Trinity, plus inquiète encore, pour la santé de l'homme qu'elle aime, qui, décrit la sensation qui l'a parcouru lorsque Smith a tenté de le cloner... il a eu l'impression de mourir.

Foi et incrédulité

Au conseil, Lock expose les dernières nouvelles conscernant l'avancée des machines; il pense qu'elles vont tenter de couper l'alimentation des zones de sécurité en dehors comme à l'intérieur de Zion, et que le seul moyen d'espérer pouvoir lancer une contre attaque efficace, c'est d'envoyer les vaisseaux sur des endroits où elles seront vulnérables, les pipelines. Tous les membres du conseil s'accordent pour dire que sa théorie est acceptable, mais tous veulent connaître les avancées de l'équipage du Nebuchadnezzar et plus particulièrement de l'Élu. Cela semble gêner Lock au plus haut point, mais le conseil n'en démord pas, ils veulent envoyer un vaisseau afin de prendre des nouvelles et de peut-être, apporter de l'aide. 
Devant le refus de Lock, qui ne veut pas dégarnir son armée, en invoquant le temps qu'un seul vaisseau prendrait, le conseil décide d'en envoyer deux, demandant aux capitaines eux-mêmes s'ils désirent se porter volontaires. Soren répond immédiatemment à l'appel, mettant son vaisseau, le Vigilant, à disposition.
Puis la salle se fait silencieuse, personne ne voulant aller se risquer trop longtemps dans la zone de transmission. Bane tente de convaincre son commandant de se joindre au Vigilant, mais il se fait rembarrer. Soudain, Niobe se lève, répondant à son tour à l'appel du conseil et mettant le Logos à disposition pour aider le Nebuchadnezzar.
Lock retrouve immédiatement Niobe, dans l'incompréhension, et la jalousie... il ne voit pas ce qu'elle sera à même de faire. Mais Niobe rétorque qu'elle fera tout ce qu'elle peut, parce que certaines choses changent... comme peut-être sa foi aujourd'hui, sa foi en Morpheus, en Neo, en la prophétie.
Dans la Matrice, Neo, Trinity et Morpheus sont en route pour rencontrer le Mérovingien. Dans l'ascenseur, Neo perçoit le code avec un cryptage assez complexe, comme si chaque étage était miné. Trinity rétorque avec cynisme "Mauvais pour nous".
Arrivés à l'étage 101, un maître d'hôtel à l'allure très frenchy les reçoit et les conduit tous les trois jusqu'à la table du Mérovingien. En chemin, Neo aperçoit au ralenti un homme empoigné par un autre qui est sorti du restaurant sans ménagement et que nous saurons plus tard être Rama Kandra.

Le charme européen et sa causalité

A la table du Mérovingien, plusieurs gardes du corps, dont deux jumeaux albinos à l'allure de cow boys et une femme type méditérannéen, qui dévisage Neo d'une manière indécente. Le Mérovingien semble être un homme volubile, il invite tout de suite les rebelles à s'asseoir, leur propose même de déjeuner avec eux, présentant la femme qui dévisage Neo comme étant son épouse, Persephone.
Morpheus abrège en venant directement à la raison de leur venue, le maître des clés.
Là le Mérovingien commence une tirade ayant pour sujet la différence entre les humains et les programmes, les émotions qui les assaillent et qui prennent le pas sur la raison; la fait que ces humains ne soient pas à même de comprendre les raisons qui les pousse à agir, ce qui les différencient des programmes; la cause à effet auquels humains et programmes sont asservis, mais que seuls les programmes peuvent comprendre, ayant du recul, n'ayant pas d'émotions humaines.
Il accompagne cette tirade d'une démonstration, se jouant d'une jeune femme en la manipulant avec un programme pirate l'amenant près de l'extase. Sitôt celle-ci partie, il se lève s'excusant, sans doute afin de la rejoindre, mais Neo le retient.
Là le Mérovingien se montre plus agressif, disant qu'il ne leur livrera jamais le maître des clés, peut importe la raison; puis il demande à ses gardes du corps d'escorter les rebelles jusqu'à la sortie.

De retour dans l'ascenseur, Neo et Trinity pensent que quelque chose n'a pas été fait ou a été mal fait pour que la situation échoue de cette façon. Mais Morpheus, confiant, dit que c'est le destin qui les a conduit là, et pas sans raison.
Là, la porte de l'ascenseur s'ouvre sur Persephone, la femme du Mérovingien, qui accepte de les conduire jusqu'au maître. Elle leur demande de la suivre, les conduisant jusqu'aux toilettes des hommes (certainement pour vérifier si son mari, supposé y être, y est en effet... bien sûr, il ne s'y trouve pas). Après s'être remit du rouge à lèvre, elle propose un marché aux rebelles, le maître des clés, contre un baiser de Neo.
Immédiatement, Trinity sort ses griffes, lui demandant de répéter, montrant tant qu'elle sera vivante, personne ne touchera à Neo. Mais Persephone l'ignore, et continue, réclamant que Neo l'embrasse avec l'amour et la passion qu'il a lorsqu'il embrasse Trinity. Il demande pourquoi; elle rétorque qu'elle voit leur amour transparaître d'eux, et qu'elle aimerait se souvenir de ce qu'est ce sentiment, qu'elle aimerait y goûter.
Trinity sort son arme et la pointe sur elle "Goûtez donc plutot à ça" mais elle se fait rappeller à l'ordre par Morpheus. Neo demande ensuite à Persephone pour quelle raison ils lui accorderaient leur confiance, et elle répond que si elle ne tient pas parole, Trinity n'aura qu'à la tuer.
Après avoir demandé le consentement de Trinity d'un regard, Neo accepte le marché. Persephone lui redemande à nouveau de faire comme si elle était Trinity. Après le baiser, donné véritablement à contre coeur par Neo, et donc sans aucune passion, Persephone considère le marché comme annulé, mais Neo la retient, et recommence à l'embrasser; ayant fermé les yeux très tôt pour s'imaginer avoir Trinity contre lui, pour donner tout l'amour et toute la tendresse qu'il donne à la femme dont il est tellement amoureux.
Persephone semble satisfaite, tel un vampire venant d'aspirer les émotions du couple. Elle toise Trinity, "Je vous envie beaucoup, mais une telle chose n'est pas faite pour durer" se serrant contre Neo, mais il la repousse, n'osant même plus regarder Trinity après ça.

Confrontations de pouvoirs

Là, elle les conduit à travers le restaurant, et utilisant un trousseau de clé semblable à celui de Seraphin. Ils aboutissent dans le hall d'un énorme château barré de "M" à chaque plan de mur.
Là encore, sur le Nebuchadnezzar, Link soupire, fatigué de toutes ces niveaux pirates dans le programme.
Ils se rendent en premier lieu dans une bibliothèque, où se trouvent deux hommes de main, Caïn et Abel (références bibliques),deux programmes parasites d'une ancienne Matrice que le Mérovingien protège. Persephone en tue un avec une balle en argent, expliquant que ce sont des programmes notoirement difficiles à éliminer, se reportant à ce que l'Oracle expliquait à Neo plus tôt à propos des programmes pirates se manifestant dans le système de façon anormale, paranormale même... vampires, loups garous...
Puis elle enjoint l'autre à aller prévenir son mari, dans les toilettes des dames, s'il ne veut pas lui aussi recevoir une balle en pleine tête.
Vite, elle prend un passage secret dans le mur et conduit Neo, Trinity et Morpheus au sous sol où dans une cellule, se trouve le maître des clés.
Neo ouvre la porte de la cellule, parsemée de centaines de milliers de trousseaux de clés du sol au plafond.
L'homme assis derrière sa machine, de type asiatique, d'un certain âge, fabrique de nouvelles clés et déclare à Neo qu'il l'attendait.

Une fois de retour dans le hall du château avec le maître, tous sont surpris par le Mérovingien et ses sbires; il est semble-t-il, hors de lui... déversant un chapelet d'insultes en français comme il le fait si bien.
Persephone s'en amuse, l'accusant de l'avoir trompé; il s'en défend prétextant que tout n'est qu'un jeu, mais elle s'en moque, jouant à son tour, se jouant de lui; elle a sa vengeance... cause et effet. Avant de partir, elle lui sourit "Amusez-vous".
Le Mérovingien est à présent hors de lui, et envoie ses deux sbires albinos récupérer le maître des clefs, se tenant derrière les rebelles. Les jumeaux s'évaporent dans le sol tel des fantômes, et, alors que Trinity lance, cynique "Ca c'est très fort", le maître s'enfuit, ne voulant pas retourner dans sa cellule, sachant que le moment est venu pour lui d'accomplir la mission qui l'a créé.
Neo demande à Trinity et Morpheus de le suivre afin de le protéger, et reste en arrière pour contenir les gardes du corps du Mérovingien. "Je m'occupe d'eux" dit-il. Le Mérovingien n'apprécie pas cette remarque, rétorquant que les prédecesseurs de Neo étaient plus respectueux et sur ces mots, envoie ses hommes vider litérralement leurs chargeurs sur Neo, qui arrête la centaine de balles d'un simple geste de la main, et les fait retomber sur le sol comme de simple billes. Impressionné, le Mérovingien n'en démord cependant pas, et lance à présent ses hommes pour affronter Neo au corps à corps, tous saisissant les diverses armes blanches tapissant les murs du château. Six contre lui, il est loin d'être impressionné, et chevaleresque toujours, fait signe à ses adversaires qu'il est prêt à les affronter. Les uns après les autres, il les combat et en vient à bout; quand l'un deux, armé d'une lance, parvient à le blesser.
Voyant que cela ne se résolve pas; le Mérovingien en profite pour lancer "Vous voyez, ce n'est qu'un humain"... l'affrontement reprenant de plus bel. Neo et les autres voltigeant au dessus de l'escalier et donnant au combat une allure de ballet aérien.
Sans peine, il terasse ces adversaires; devant un Mérovingien dépité, qui, s'enfuit lorsqu'il voit Neo s'approcher, répliquant "J'ai survécu à vos prédecesseurs; je vous survivrais aussi". Il referme sur lui la porte qui mène jusqu'au restaurant; lorsque Neo la réouvre, cela débouche sur des montagnes.

Pendant ce temps, Trinity et Morpheus suivent le maître des clés à travers les immenses pièces du château, ce dernier expliquant qu'il y a toujuors une issue quelque part, avant de glisser une clé dans une serrure au sous sol, débouchant sur un parking empli de voitures. Talonnés par les jumeaux, Trinity laisse entrainer Morpheus et le maître, et referme la porte sur l'un de ces dits jumeaux, vidant son chargeur sur son bras blanc cadavre. Le seconde passe la porte en se dématérialisant à nouveau, obligeant Trinity à ouvrir la porte et laisser l'autre entrer, ce qu'il fait, résolvant la blessure causée par les tirs de Trinity, cynique "Il est comme neuf". L'un des deux saisi ensuite Trinity alors qu'elle l'affronte après qu'elle ai de nouveau tiré sans succès, et lui met un scalpel sous la gorge, Morpheus répond à cela en lui tirant une balle en pleine tête; le jumeau, l'évitant encore une fois en se dématerialisant.
Puis, le maître démarre une voiture afin de s'enfuir de l'endroit sans tarder, Trinity s'inquiète du sort de Neo, mais Morpheus, lui assure qu'il saura s'en tirer seul. Là, elle monte et prend le volant, pendant que Morpheus affronte les deux jumeaux à coups de sabres, et de flingues; puis, roulant sur le capot, il monte dans la voiture, Trinity démarrant en trombe, et laissant les jumeaux sur place, qui, semblent prendre tout cela pour un simple jeu, un amusement.
Là, Neo arrive en bas, et l'un des jumeaux ferme la porte sur lui avant qu'il n'ai pu l'atteindre; encore une fois, lorsqu'il la réouvre, il débouche sur les montagnes. Là, il appelle Link, afin de savoir où il se trouve exactement, et surtout, où sont Trinity et Morpheus. Il leur répond qu'il se trouve à près de 900 kilomètres d'eux, perdu en pleines montagnes, cette remarque fait d'ailleurs sourire Neo, qui, n'a pas franchement besoin de cette précision. Là, il s'envole et tente de rejoindre aussi vite que possible ses compagnons qui eux, se trouvent au coeur du système; Morpheus appelant Link à son tour pour avoir une issue. Ce dernier avoue que la tâche ne sera pas simple, de plus, ils sont poursuivis par les jumeaux, qui semblent prendre un malin plaisir à provoquer des accidents partout autour d'eux, mitraillant la voiture des rebelles. Trinity ne perdant pas une seule seconde son sang froid mène la course poursuite à un train d'enfer pendant qu'une escade de policiers les prend également en chasse. Là, Link leur annonce qu'il n'y a qu'une sortie de disponible, et que, pour l'atteindre, il faudra traverser une partie de l'autoroute. Lui même sait que c'est une pure folie, l'autoroute étant le terrain idéal pour les agents, tant le nombre d'hôtes possibles pour eux est élevé et proche à cet endroit. Mais Morpheus demande à Trinity de s'y rendre malgré tout, revenant sur ses propres recommandations que Trinity se charge de lui remémorer: "Tu disais que c'était du suicide", sûr de lui, il charge son arme, avec un brin de cynisme "Espérons que j'avais tort".

Une issue improbable

Peu après, Link reçoit un autre appel; Niobe, qui a été envoyée par le conseil pour venir en aide au Nebuchadnezzar et cherche à retrouver Morpheus; Link répond simplement "Y'a qu'à suivre les sirènes"...
En effet, dans un tunnel conduisant à l'autoroute, la course poursuite fait rage, Morpheus tire sur les jumeaux qui eux, les mitraillent, et par la même sur l'escouade de policiers qui les poursuit tous. Policiers qui, ne tardent pas à être les hôtes d'agents qui, par delà l'intérêt de pourchasser les rebelles veulent avant tout supprimer la menace que représente un programme exilé; autrement dit, le maître des clefs.
Le maître des clefs toujours mitraillé également par les jumeaux qui, malgré la dextérité de Trinity et son sang froid, les poursuivent toujours avec autant de zèle, n'hésitant pas à mitrailler les autres voitures se mettant dans leur chemin et créant avec semble-t-il grand plaisir, un certain chaos sur l'autoroute.
Lorsqu'il est à cours de munitions, l'un des jumeaux se dématérialise et rejoint la voiture des rebelles s'installant sur le siège arrière avec le maître des clefs, lui mettant son scalpel sous sa gorge; c'est sans compter sur Morpheus qui entame un combat inconfortable, soutenu par Trinity qui est toujours en train de conduire. Mais durant cet affrontement, un nouveau problème survient, l'un des agents sort de la voiture de police, et montant sur le toit, s'apprête à sauter sur le capot de celle des rebelles; Trinity anticipe ce geste et s'éloigne; l'agent attérissant sur une autre voiture et la défonçant litérallement, avant d'attérir finalement sur leur voiture et d'en arracher le toit. Morpheus, toujours tenu par le jumeau, mitraille le dit agent qui esquive les balles. Puis Trinity freine abruptement, ce qui éjecte l'agent qui se retrouve au beau millieu de la voie.

Puis le combat reprend entre Morpheus et le jumeau dont il vient à bout en le traversant avec son katana; là le jumeau se dématérialise à nouveau et se retrouve à son tour sur la voie rejoignant ensuite son frère dans leur voiture, rétorquant de façon très british "Nous sommes très énérvés", son frère répliquant "Oui, nous le sommes".
Mais cela n'est pas fini pour autant; l'agent resté dans la voiture de police tire sur les rebelles et parvient à coincer leur voiture contre la paroi de l'autoroute jusqu'à une intersection où Trinity envoie la voiture de l'agent contre les barils d'eau, avant de s'engager dans la dite intersection, s'arrêtant en urgence sur le pont, leur voiture ayant crevé. Là, Morpheus, voyant les jumeaux  arriver, demande à Trinity d'évacuer le maître des clefs, ce qu'elle fait immédiatement, sautant avec lui sur un camion transportant une quantité de motos. Morpheus, quant à lui, reste et affronte les jumeaux, traversant non sans courage, leur voiture avec son katana, la détruisant et la faisant se renverser par la même, avant de vider son chargeur dessus; là, la voiture explose, les jumeaux s'évaporant à nouveau mais cette fois dans l'urgence des flammes.
Trinity, voyant l'explosion au loin, craint pour la vie de son mentor; mais alors que Link depuis le Nebuchadnezzar murmure, suivant l'action "Il va bien tirez vous", elle ne se laisse pas aller, et l'appelle peu après pour lui demander de hacker une des motos afin de la démarrer; mais le maître possède déjà la clé adéquat; souriante, Trinity lui lance "Vous êtes très utile!" Puis ils sautent du camion, la moto plannant avec une certaine élégance, avant de rejoindre la svalte et de se diriger à toute allure entre les véhicules, poursuivis toujours, par les agents qui, ne tiennent pas à lacher prise aussi vite.

L'un deux prend pour hôte un chauffeur de 44 tonnes, et tente de bloquer Trinity contre la barrière de la bande d'arret d'urgence, mais celle çi freine brusquement avant de faire demi tour et de parcourir l'autoroute à sens inverse, valsant entre les voitures à une allure folle, avec toujours, le même determination. Poursuivie de toutes parts, elle aperçoit au loin, sur le toit d'un camion, Morpheus, qui attend de pouvoir récupérer le maître et le maintenir dans ce semblant de sureté. Arrivé à hauteur, le maître tend la main vers Morpheus qui le projette sur le toit à ses cotés, Trinity terminant sa course poursuite en coupant littéralement la route des agents en s'engouffrant dans l'une des bretelles. Ces derniers qui ajoutent, qu'elle n'est pas importante, puisque pour le système, la véritable menace reste l'exilé; le maître des clés.  Qui se trouvant avec Morpheus, se voit bientot rejoint par un des agents, avec qui Morpheus entame un combat digne de ses capacités de grand maître.

Le maître excerce son art

Avec force, il l'affronte, se retrouvant à plusieurs reprises litérallement sur la brèche; les coups portés par son ennemi étant trop puissant pour lui, puis, ce qui le symbolise, le fameux coup de "l'aigle", comme celui qu'il avait tenté de donner à Neo lors de son entrainement dans le dojo. Il ne lui permet pas, malgré tout de reprendre le dessus, mais il ne perds pas son sang froid, et, destinée oblige, il se retrouve face à face avec le katana qu'il avait planté sur le flanc du camion pour récupérer le maître peu avant. Il s'en saisi et attaque l'agent par surprise, sectionnant sa cravate avec satisfaction, puis assènant de nombreux coups qui finissent par le blesser à la joue. Mais la partie n'est pas gagnée pour autant, et si Morpheus a confiance, il fini par perdre le contrôle de la situation, et se fait projetter à l'extrêmité du toit, perdant l'équilibre et finissant par atterrir sur la voiture... de Niobe, qui a réussi à le retrouver et le sauver de cette mort certaine. Sur le toit à cet instant, l'agent, pensant en avoir fini avec le rebelle annonce au maître qu'il n'est plus utile au bon fonctionnement du programme, et qu'il doit de ce fait se faire effacer, mais le maître répond qu'il n'est là que parce qu'il a un rôle à jouer, comme tous dans le système. Il sait que Morpheus est sur le point de les rejoindre, et tente de faire durant la conversation suffisamment longtemps. Passant devant le camion, Niobe se place de façon à ce que son ami puisse prendre l'agent par surprise, rétorquant "démolie moi ce connard", ce qu'il fait aussitôt, sautant jusqu'au toit et expulsant l'agent qui se retrouve écrasé contre un pare brise.

Mais, toujours aux aguet,; les agents retournent de plus belle à l'assaut; l'un au volant du camion sur lequel se trouvent Morpheus et le maître et l'autre en sens inverse de l'autoroute, qu'il traverse sans se soucier des dizaines de voitures qui se crashent les unes contre les autres, et qu'il écrase par la suite avant de foncer en direction de l'autre poids lourds. Voyant le choc imminant des deux gigantesques véhicules, Morpheus lance un appel aà Neo, espèrant que le sauveur remplisse encore et toujours son rôle.
A cet instant, sur le Nebuchadnezzar, Link voit le code se modifier à une vitesse inimaginable sans parvenir à savoir ce qui le provoque; c'est tout simplement Neo, qui arrive à temps pour attraper au vol Morpheus et le maître projettés dans les airs après le choc provoqué par le crash des deux camions l'un contre l'autre, qui finissent en flammes.
C'en est trop pour Link qui après un hurlement de joie se laisse retomber lourdement sur son clavier, osant aà peine croire à ce miracle.

La course contre la montre

Un building dans la nuit, le maître des clés explique qu'il s'agit de l'endroit où l'ont peut accéder à la source. A un étage où l'ont ne peut accéder grâce à aucun ascenseur, ni aucun escalier, c'est un niveau caché, dans lequelles se trouvent des portes, une multitude, comme celles par lequelles les rebelles se sont perdus de nombreuses fois depuis le début de cette infernale journée.
Mais l'une de ces portes est très differente des autres, c'est une porte que seul l'élu peut ouvrir. Mais pour y accéder, il faut d'abord neutraliser l'alarme qui protège ce niveau, une bombe; et pour ce faire, il faut parvenir à faire sauter 27 patés de maisons; le seul moyen se révèlant être de faire exploser une centrale électrique, puis neutraliser le système d'urgence se trouvant dans un autre building, le tout à un instant précis; parce que le temps de vie de ce niveau n'est que de 314 secondes, et que dépassé ce laps de temps la connection sera interrompue, et l'ouverture de la porte impossible.
Lorsque le maître explique tout ceçi, Niobe dubitative, l'interroge sur la raison de son savoir; il répond simplement qu'il sait ce qu'il sait parce qu'il le doit; parce que c'est la raison pour laquelle il existe. Comme chacune des personnes présentes à cet instant pour cette réunion de dernière minute est ici pour une raison; sa destinée.
A cet instant, nous voyons Neo dans sa cabine à bord du Nebuchadnezzar; préoccupé à l'extrême; rejoint par Trinity, d'autant plus inquiète qu'il ne s'est pas confié à elle à propos de ses peurs. Elle s'assied près de lui sur la couchette, et lui prend la main, lui assurant qu'elle sera toujours là pour lui.
Retour à la réunion, c'est désormais Morpheus qui prend la parole, étayant la stratégie formulée par le maître des clés, et assurant à ses compagnons, que tout ce qui arrive n'est en rien un accident; trois capitaines, Soren, Niobe et lui même, trois missions; la centrale électrique, le système d'urgence, et l'accès au niveau caché; trois vaisseaux, le Vigilant, le Logos et le  Nebuchadnezzar, ce n'est pas un hasard, c'est le fruit du destin. La trinité, la providence... cette nuit, et ce but commun sera la révélation du véritable sens de leurs vie.

De nouveau à bord du Nebuchadnezzar; Neo et Trinity, l'un près de l'autre toujours, elle, le véritable sens de sa vie... il veut la protéger à tout prix de ces cauchemars, de ce qui risque d'arriver, contrecarrant le destin par son propre choix; timide, il ose à peine lui demander de ne pas le suivre dans cette mission, de rester en arrière, en sécurité. Ses raisons, il ne peut pas les lui donner, mais sa détresse suffit à Trinity, qui accepte de ne pas participer.
Bientôt minuit; tous doivent mener leur croisade dans une unité totale, Niobe et Ghost à la centrale électrique; Soren et son équipe à la désactivation du système d'urgence, et Neo, Morpheus et le maître des clés, attendant de pouvoir pénétrer le niveau caché, et... la porte menant à la source.
Mais là où Morpheus voyait providence se profile le désastre, trois sentinelles, approchent le Vigilant, et, à son bord, Axel et l'opérateur, dans l'affolement, finissent par trouver la mort, là encore la destinée propre à Dieu lui même, vient prendre le pas sur le choix. Sans protection puisque personne n'étant plus en vie à son bord, le vaisseau subit l'attaque d'une bombe lachée par les pieuvres et explose, Soren et ses amis toujours occupés à désactiver la grille d'urgence dans la Matrice, tombant comme des mouches sur le sol, la connection n'étant plus établie entre leurs corps et leurs âmes.
Dans le monde réél, le souffle de l'explosion s'entend depuis le Nebuchadnezzar, et à son bord, Link et Trinity,  tentent de savoir ce qu'il vient d'arriver. Lorsqu'ils le réalisent, il est déjà trop tard; dans la Matrice, si Niobe a accompli sa mission et fait exploser la centrale au moment exact, permettant à Neo, Morpheus et le maître de pénétrer le niveau caché; la mort de Soren et des autres va réduire ces efforts à néant, l'éléctricité et par la même l'alarme allant se réactiver sitôt que la grille d'urgence serait en marche. Une réactivation qui provoquerait aussitôt la porte franchie, l'explosion de la bombe protègent ce niveau, et par la même la mort de Neo et Morpheus.

L'amour se sacrifie

Trinity est loin d'être prête à accepter ça et décide, malgré la demande de son compagnon, d'entrer dans la Matrice afin de le sauver. Rien n'aura pu empêcher le destin de s'accomplir... va-t-elle mourir en se sacrifiant pour l'homme qu'elle aime? elle n'en sait strictement rien à cet instant et ça lui est totalement égal; elle ne voit qu'une seule chose, ils viennent d'entrer dans le niveau, et il ne lui reste que 5 minutes pour désactiver la grille; déterminée à sauver l'homme qu'elle aime elle lance: "En 5 minutes je peux anéantir ce putain de batiment".
Dans la Matrice, Neo, Morpheus et le maître s'avancent en direction de la porte mais un intrus vient leur barrer la route; cet intrus... Smith. De nouveau il argumente à propos de sa connection avec Neo, rétorquant face à l'imcompréhension de celui çi, qu'il utilise tous ses muscles excepté le plus important. Quelle connection, il veut tout, dit il... Neo ne semble pas vouloir saisir qu'il a crée l'erreur qu'est Smith, et si Smith le sait déjà, lui l'ignore encore. Morpheus réplique face à la mégalomanie grandissante de Smith en brandissant son arme et en le menacant de lui offrir le "tout" accompagné d'une balle en pleine tête. Cynique ce dernier lui demande de bien vouloir le faire, argumantant par un "Ce qu'il y a de bien à être moi, c'est qu'il y a tellement de moi!" et une dizaine de ses répliques sortent de plusieurs portes autour des rebelles; une bagarre générale éclatant. Le maître parvient à s'esquiver, espèrant que cet imprévu trouvera bientôt une fin.
Au même instant; Trinity, qui est parvenu sans peine, mais avec une grâce exceptionnelle à pénétrer le building où se trouve le système d'urgence de la centrale, rempli sa mission destinée, avec toujours le même sang froid, sachant que chaque seconde compte pour sauver la vie de sa moitié. Aucun garde, aucun homme ne se mettra sur son chemin, et c'est sans même un regard qu'elle les mettra tous au tapis.

Ne sachant pas qu'il doit son salut à Trinity, Neo continue d'affronter les clones de Smith avec poigne, mais ce n'est pas le cas de son mentor qui, prit au piège par plusieurs de leurs ennemis, est sur le point de se faire répliquer à son tour. L'élève sauve le maître in extremis, assènant coups de pieds et coups de poings à chacun d'eux.
Il ne reste plus qu'une minute désormais pour que la connexion et l'ouverture de la porte soit possible; et l'angoisse se lit dans le regard de Trinity alors qu'elle pirate la grille; et s'il mourrait... si demain il n'y avait plus rien à esperer; elle n'a pas le temps de penser à tout cela, l'unique impératif demeure dans l'accomplissement de ce pourquoi elle est là, à savoir, empêcher que ce malheur arrive.
Et sa mission est accomplie, lorsque le maître revenu à proximité de l'endroit à atteindre glisse la clé dans dans la serrure, plus un seul building alentour n'est éclairé, l'alarme est désactivée, et eux sont sains et saufs; du moins, le seront lorsqu'ils auront échappé aux Smiths qui tentent toujours de les empêcher de pénétrer cet endroit, les empêcher de mettre fin à ce désir de tout posséder que personne n'est encore à même de s'expliquer.
Mais Neo mets fin à cela en empoignant Morpheus et en s'envolant jusqu'au maître, qui referme la porte sur les Smiths tirant sur lui et le criblant de balles. Si les deux rebelles sont sauvés une fois à l'intérieur, le maître s'écroule. Ils se précipitent vers lui, alors qu'il dit que tout cela était destiné à se produire; que son rôle est terminé maintenant que l'élu a atteint ce niveau annexe conduisant à la source. Après avoir désigné à Morpheus la porte par laquelle il pourrait rejoindre la Matrice et une issue vers le monde réél, il arrache la clé qu'il portait préciseusement autour de son cou; cette clé qui ouvre, le futur, la clé de l'élu. Et la tend à ce dernier répliquant qu'il saura quelle porte s'ouvrira grâce à elle. Son dernier souffle se fera sur ces mots...
Et alors que Neo s'apprête à franchir le seuil de son destin, Trinity de son coté, voit les choses mal tourner, bientôt traquée par des agents alors qu'elle tente de s'enfuir du building.
Le cauchemar de Neo est devenu réalité, cette porte faite de lumière franchie, son destin s'apprêtant à lui être révélé; c'est celle qui est la source véritable de ce qu'il est, qu'il va perdre.

Rencontre avec le créateur

Emporté par cette dite lumière, aspiré par elle même, Neo atterri dans une pièce envahi d'écrans de télévision du sol au plafond, de toute part, hormis deux portes en face l'une de l'autre viennent troubler cet aspect de prison numérique. En son milieu, un homme, ou peut importe ce qu'il est, allume ces écrans qui diffusent tous sans exception l'image d'un Neo qui, se demande  sincèrement où il a abouti, et si c'est à ça que la source est censée ressembler; il en doute.
L'homme se présente, il est l'architecte, le créateur de la Matrice et attendait sa visite. Neo inperturbable, lui pose des questions, et ne laisse pas le discours du créateur le mettre mal à l'aise. Discours qui esquive les réponses fondamentales, même s'il répond cela dit à des questions non posées. Il explique à Neo qu'il est une anomalie née d'une erreur dans les équations les plus basiques du programme et que cela explique les pouvoirs dont il est investi. Pouvoirs et mission qui ont pour but de le conduire à l'endroit où il se trouve à cet instant. Voir Neo ne pas lacher prise lui fait comprendre qu'il représente une variante, plus puissante que les précédents élus. Précédents élus... il n'en savait rien, comment aurait il pu savoir que d'autres élus avaient prit ce chemin avant lui. Derrière, les écrans décrivent les multpiles réactions provoquées par cette révélation mais Neo lui, semble préférer ne pas s'emporter et tenter de saisir ce que cela signifie. L'architecte répond pour lui, lui annonçant que la Matrice est plus vieille que ce qu'il imaginait et qu'il représente la 6ème version de l'élu. La 6ème... "Il y eu un matin et un soir, Dieu crée l'homme et la femme, 6ème jour". La variante...

Neo réplique toujours aussi calmement dans un espoir de compréhension alors que derrière lui, chaque possibilité de réaction se fait dans la colère ou l'incrédulité; il réplique simplement "Soit personne ne me le dit, soit personne ne sait". Non, personne ne sait... L'anomalie étant systèmique, elle agit dans la totalité des équations du programme, créant des fluctuations qui ont fini par crée Neo; une part de l'équation s'imprimant en lui et faisant de lui la clé manquante d'un travail de perfection. Ces fluctuations, Neo réalise quelle en est la cause lorsqu'il regarde combien de réactions lui sont possibles en observant les écrans derrière lui, le choix.
C'est le choix le problème de la Matrice. Intégrer les variables infinies crées par le libre arbitre, le confronter à la destinée, voilà ce qui a causé l'anomalie.
Là l'architecte explique que la première Matrice était idéale, reprenant les termes employés par Smith 6 mois auparavant, un monde idyllique, une totale perfection mais que son échec fut aussi cuisant que sa beauté. L'IA se voyant incapable de comprendre le mode de fonctionnement de la psyche humaine, se voyant incapable de comprendre qu'un homme a besoin de plus que de la création d'un rêve servi sur un plateau. Il la remania donc, y ajoutant les horreurs de l'histoire de l'humanité, ses "bizarreries" comme il les appelle mais là encore, avec un monde dont la perfection laisse à désirer, il ne parvint pas à saisir quel sens représente la vie pour l'humain. Là intervint un programme intuitif, moins préoccupée par l'idée de perfection, comme l'est une mère... c'est elle qui a su trouver la réponse à la question; une solution qui représentait l'acceptance pour la quasi totalité des sujets emprisonnés dans le programme... L'architecte ajoute alors que s'il est le père de la Matrice, elle en est la mère... "L'Oracle", répond Neo. Qui peut sans peine à cet instant, se souvenir que depuis le début elle est celle qui lui a demandé de faire des choix et de les comprendre, qui l'a souvent influencé dans ces dits choix, par contrôle? pour le moment il l'ignore encore. Elle le lui a dit elle même, un choix encore, lui faire confiance ou non...

Mais le nom Oracle semble déplaire à l'architecte qui ne la considère en rien comme une personne investie de pouvoirs prophétiques quelconques ou investie d'une mission divine, la sachant là afin de faire fonctionner le cycle qui mène l'élu là où il doit accomplir sa mission, l'utilisant comme elle l'a fait le matin même... et si elle ne l'utilisait pas tout compte fait, et si... cette variante était la fin de tout cet éternel recommencement?
Quoi qu'il en soit, il poursuit son explication, relatant le fait que si le choix était donné, 99,9% des cas accepteraient le programme, et 0,01% le rejetterais, ce libre arbitre créant des contradictions et donc, variantes puis fluctuations, puis Neo l'exception qui confirme la règle. Cette anomalie représentant une menace pour le programme lui même, il lui fallait créer un système de contrôle de quoi rendre cette règle destructrice innoffensive.
Hommes et programmes évoluant à l'intérieur de la Matrice, ayant maintenant le choix de la quitter ou non, de se rebeller ou non, d'accepter les règles ou pas, un désastre en perspective pour la survie du système était né.
D'où le contrôle exercé par l'Oracle, d'où le cycle qui oblige l'élu à rejoindre la source pour sauver... Zion. Un moyen de pression, un moyen de pression agissant sur l'élu qui demeure un homme dont les émotions le submerge et qui, se voit prêt à tout pour sauver les hommes, se sentant responsable de leur sort.
L'architecte le souligne d'ailleurs lorsque Neo vient à la comprendre, Zion va être détruite, chacun des hommes, femmes et enfants qui, ont fait le choix de quitter le programme ne vont pas y survivre, parce qu'ils sont une menace et que cette menace doit être éradiquée. Neo réplique par la colère cette fois, soulignant le fait qu'il se sent bel et bien responsable, et qu'il ne compte pas laisser cela arriver "Conneries", d'ailleurs, toutes les réactions derrière lui sont identiques, c'est pourquoi l'architecte répond que nier est la réaction la plus prévisible de l'homme dans une telle situation.
Mais, il ajoute que cela sera la 6ème fois que Zion est anéantie, et qu'il n'y changera rien... il explique finalement la raison véritable de sa présence ici à Neo; lui disant que le but de l'élu est de pénétrer la source et de réinitialiser le programme principal afin de recycler la Matrice et d'effacer la véritable menace pour le système, qui n'est en rien l'homme, utilisé comme moyen de pression; mais les programmes pirates évoluant à l'interieur de la Matrice et pouvant causer son anéantissement, un crash... des programmes comme Smith, s'insinuant comme un virus. Neo ne veut pas croire que les machines pourraient laisser l'humanité entière détruite, elles, ayant besoin des hommes pour survivre, mais, l'architecte réplique qu'il y a des niveaux de survie qu'ils sont prêts à accepter.
Insinuant qu'ils ont plus de ressources que ça au coeur de 01, insinuant que la Matrice n'est sans doute pas uniquement une source d'énergie, mais aussi un temple pour l'évolution de l'IA, un temple qui ne peut-être détruit...
Et si Neo est là pour empêcher cela grâce au fait que son humanité et son amour pour ses semblables va l'obliger à pénétrer la source quitte à causer la mort des rebelles, mais pouvant recommencer une résistance et donc un cycle avec 23 personnes qu'il pourra sortir de la Matrice (cela évoque ce que disait Morpheus dans le 1); l'expérience de la 6e version connait la variante imprévue, mais à laquelle l'Oracle a donné un coup de pouce, d'où la question de confiance face à elle à nouveau... Trinity.
L'amour de Neo ne va pas à l'humanité, mais à elle seule, elle est le véritable sens de sa vie.
Le destin, le libre arbitre, tout ici se rejoint dans la seule vérité qu'est la causalité, envahie par ses sentiments, elle s'est sacrifiée, engendrant un choix pour Neo... Elle, ou l'humanité...

Le choix est fait, l'amour ne sera plus sacrifié

Et c'est ici le même système, cette même règle crée pour contrôler le programme, influencer l'homme par son coté émotionnel afin qu'il accomplisse un dessein servant la Matrice qui se protège d'une règle humaine, elle même provoquée par ce dit coté émotionnel, et qui donne aux hommes comme aux programmes un moyen de se rebeller; qui permet à Neo de se rebeller à nouveau.
Aveuglé par son amour, et son désir de la sauver, il se voit donné un choix, un choix auquel il a droit, deux portes, désignée par l'architecte, la porte de droite, qui conduit à la source et à la sauvegarde de l'humanité puisqu'à la reconstruction de Zion. Et, la porte de gauche, qui reconduit à la Matrice, et à Trinity, incluant par la même, la destruction de l'humanité, puisque pas de  rechargement et crash plus, destruction de Zion...
Bien entendu, Il choisi la porte de gauche sans la moindre hésitation, alors que l'architecte décrit l'espoir comme la plus grande des illusions humaines, source de pouvoir autant que de faiblesse. Mais Neo, n'ayant plus que cela, et sa détermination à sauver la femme qu'il aime, ne voit rien qui l'éloignera de sa route. Avant de prendre la porte il lance "Si j'étais vous, je souhaiterais qu'on ne se revoie jamais", et l'architecte réplique "Aucun risque."
Enfin de retour sur le Nebuchadnezzar, Morpheus se voit prévenu par Link qu'un problème se profile à l'horizon, Trinity est branchée à la Matrice et se bat tant bien que mal contre un agent qui, ne mets pas longtemps à la blesser, lui faisant traverser les murs, et l'obligeant à sauter par la fenêtre pour lui échapper, tout comme cela s'était déroulé dans le cauchemar de Neo... l'issue sera connue cette fois çi...

Sur les écrans du Nebuchadnezzar, Morpheus désigne un bug dans le cryptage du programme, ne sachant pas de quoi il s'agit, Link réplique que peu importe ce que ça peut bien être, il n'avait jamais rien vu de plus rapide auparavant; ce bug, est provoqué par Neo, qui vient de rejoindre la Matrice faisant exploser par la même la bombe du niveau caché, le courant ayant été rétabli entre temps. Tout s'écroule sur son passage, les vitres se brisent, les parois ondulent, les voitures sont projetées de toutes parts; il donne l'impression de créer un champs de force tout autour de lui tant sa détermination et sa rapidité se combinent à cet instant.
Trinity, en pleine fusillade contre l'agent, dégringolant les 65 étages avec elle, se voit touchée d'une belle en pleine poitrine, alors qu'au loin, on entend le vacarme assourdissant de Neo, venu la sauver. Elle se retrouve à quelques mêtres du sol et, de sa mort, lorsqu'il la prend dans ses bras au passage, l'agent s'écrasant contre une voiture, elle même emportée par le champs de force de l'élu.
Il la conduit jusqu'à un toit plus loin et l'allonge doucement, tant elle semble souffrir, lui même semble envahi de sa souffrance au simple écho de ses gémissements de douleur, il retire ses lunettes, son regard cherchant le sien, cherchant quoi faire pour la soulager, cherchant un moyen de chasser cette douleur. Elle, aggripée à lui, le regarde avec la même attente, et, voulant se faire pardonner de ne pas l'avoir écouté, alors qu'il savait ce qui risquait d'arriver, elle murmure, "Il le fallait", il réplique aussitot "Je sais", il ne veut pas qu'elle se sente coupable, il sait qu'elle lui a permi de faire ce choix de rester avec elle par ce sacrifice et désormais tout ce qu'il désire c'est la garder auprès de lui, même s'il ignore comment y parvenir. Puis, il lui demande si la balle est toujours en elle, pensant pouvoir la sauver en l'extirpant de sa poitrine, ce qu'il fait, plongeant sa main et la retirant en tentant de faire le moins de mal possible à sa compagne dont la blessure commence à retirer la vie.
Sur le Nebuchadnezzar, Morpheus injecte un calmant dans son bras, espérant calmer la peine, mais, dans la Matrice alors que Neo regarde la douleur de Trinity se dissiper, il comprend que c'est uniquement parce qu'elle est en train de mourir; et il ne l'accepte pas, lorsque sur son dernier soupir elle lui murmure "Je suis désolée". Désolée de l'abandonner alors qu'elle lui avait promi que jamais cela ne se produirait, désolée de ne pas avoir écouté ses conseils qui lui auraient laissé la vie sauve, désolée que leur amour se meurt avec elle. Elle est morte...

Résurrection et accomplissement
Morpheus est dévasté; mais Neo... il refuse qu'elle disparaisse de cette manière, pas après tout ce qu'ils ont traversé pour voir leur amour naître et s'épanouir, pas après tous ces instants de bonheurs qui lui ont fait aimer la vie pour la première fois, pas alors qu'ils ont encore tant de choses à espèrer... l'espoir, source de faiblesse ou de force comme l'a dit l'architecte, ici, il sera  une source de force; l'espoir né de l'amour... "Trinity, je sais que tu m'entends, je te laisserais pas partir, je peux pas. T'en vas pas, je t'aime trop", il sait qu'elle est encore là; il la sent vivre en lui, son amour brûlant son coeur et son âme fusionnant avec le sien, il plonge sa main en elle à sa recherche, à la recherche de leur amour toujours en vie, brûlant tel le sacré coeur, amour de Marguerite Marie faisant fusionner son coeur avec celui du Seigneur, et il la retrouve, leur amour étant éternel, leur âme étant indiscossiable. Elle renait de cet amour comme lui avait pu renaître de cet amour 6 mois plus tôt, lorsqu'elle réouvre les yeux, transcendée par leurs sentiments liés dans cet instant de fusion rare, elle l'embrasse passionnément alors que dans le monde réel, leur deux compagnons ont peine à croire qu'un tel miracle puisse se produire, et particulièrement Link qui lance "Alors là je rêve..."

Leur baiser prend fin, et le regard de Neo se fonds dans celui de Trinity, son bonheur transparait, il semble prêt à pleurer lorsqu'elle dit "Ca nous mets à égalité" souriant, heureuse, en vie et lui appartenant comme il lui appartient. Ce sentiment leur fait ressentir le besoin de ne faire qu'un à nouveau s'embrassant avec toujours la même passion.
De retour dans le monde réel, l'équipage du Nebuchadnezzar se trouve dans la cuisine, et Morpheus dans l'imcompréhension la plus complête, écoute Neo lui dire que la prophétie n'est rien de plus qu'un moyen de contrôle, Morpheus nie, refuse cette éventualité.
Et l'on sent Neo envahi de culpabilité, face à cette nouvelle dont il doit se faire messager, et qui pousse Link et Trinity à douter de leur maître, dépité. Mais alors que Trinity demande à Neo ce qu'ils vont faire si Zion doit être détruite 24 heures plus tard, il a à peine le temps de répondre qu'il n'en a aucune idée, avant que l'alarme des sentinelles ne retentisse.
Des sentinelles qui se protègent désormais de l'EMP en lançant des bombes à distance, détruisant le vaisseau avant d'aller éliminer les survivants possibles en toute sécurité, ayant besoin d'être en nombre pour continuer de creuser jusqu'à Zion.
Neo demande aux autres de quitter le vaisseau au plus vite, et, alors qu'ils s'en éloignent, il explose; tous le regardant avec peine, ce rafiot qui avait été leur maison durant tant d'années, Morpheus disant, les larmes aux yeux "Un rêve était né en moi, mais ce rêve vient de m'être enlevé" (citation Nabuchodonozor). Mais, ils ne peuvent pas rester là pour autant, les pieuvres étant maintenant à leur recherche afin de les éliminer. Ils courant à travers les ruines d'égouts, mais, tout à coup, Neo s'arrête "On y arrivera pas";  Trinity lui répond "Il faut essayer", mais ensuite, il lance "Il y a queluque chose de différent, je les sens en moi", puis, il fait face, mettant sa main devant lui et stoppant les sentinelles qui semblent s'autodétruire, comme ayant reçu un message du programme lui même, comme si, Neo se sachant une anomalie du programme, avait toujours une connexion établie avec celui çi, et qu'il était à même de le soumettre comme il le faisait dans la Matrice. Soumettant par la même, les sentinelles, elle mêmes soumises au programme dont Neo est la clé.

L'effondrement du héros

Puis, alors que les sentinelles s'effondrent devant lui, il s'effondre à son tour, Trinity hurlant son nom avant de courir jusqu'à lui et de le prendre dans ses bras, au bord des larmes. Morpheus et Link la rejoignent et lui demandent ce qu'il vient de se passer, elle répond, en pleine détresse qu'elle n'en sait rien, elle ne sait plus, tout ce qu'elle sait à cet instant c'est que Neo a perdu conscience et, le reste lui est égal.
Tel un sauveur, le Hammer arrive, et les rebelles montent à son bord; Neo... d'après l'infirmière, semble être dans une sorte de coma, elle ne se l'explique pas. Trinity a son chevet, serre sa main dans la sienne, en plein désarroi. Lorsque l'infirmière lui demande si elle désire prendre du repos, le refus de Trinity est catégorique; elle veut rester auprès de celui qu'elle aime.
Dans la cuisine, les hommes des deux équipages confondus parlent des derniers évènements survenus, et du fait que la stratégie de Lock, prendre à revers les sentinelles alors qu'elle tentent de couper l'alimentation des systèmes de sécurité des Zion et déclencher simultanément plusieurs EMP afin de les détruire, était excellente, et aurait fonctionné si quelqu'un n'avait pas déclenché un EMP trop tôt, avant même que les vaisseaux n'aient coupé le courant à leur bord, créant une explosion en chaine de 5 batiments de la flotte. Bien sûr, les sentinelles sont passées dans les décombres finir les résistants, avant de retourner creuser.
Et le capitaine du Hammer raconte que le résultat de tout ça était une véritable boucherie. Link demande s'il a pu s'agir d'un disfonctionnement, et la réponse est simple, aucune idée... il n'y a qu'un seul survivant... un seul en a réchappé...
Trinity se trouve toujours au chevet de Neo, allongé sur une table de métal. Près de lui, dans le coma... Bane.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de The Matrix Online ?

56 aiment, 16 pas.
Note moyenne : (74 évaluations | 6 critiques)
5,5 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de The Matrix Online
(11 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu